Réflexions autour du concept du « zéro e-mail »


Réflexions autour du concept du « zéro e-mail »

Réflexions autour du concept du « zéro e-mail »

Date de publication : mardi 23/04/2013

Le 16 avril 2013, le journal Le Monde dans son supplément "éco&entreprise" a publié un article intitulé « La machine arrière d’Atos sur l’ambition « zéro e-mail ».

Margherita Nasi revient ainsi sur la déclaration radicale de Thierry Breton, en février 2011, qui avait fait le tour du monde. Le PDG d’Atos avait été ainsi le premier à vouloir proscrire le courriel des communications internes à l’entreprise avant 2014. À l'époque, cette annonce s'inscrivait dans un contexte particulier qui tendait à remettre en cause le courriel au sein de l'entreprise.
Deux ans plus tard et un an avant la fin du compte à rebours, le discours semble s'être fait plus prudent chez Atos. Le secrétaire général du groupe, Philippe Mareine, assure qu’il n’a jamais été question de « supprimer l’e-mail ». D’ailleurs, la communication avec l’extérieur se fait toujours par mail, et certains messages juridiques ou formels se feront toujours par courriel.

Pour compléter son enquête, la journaliste donne la parole à Didier Frochot, spécialiste du droit des technologies de l’information et cofondateur de la société Les Infostratèges.

Voici un extrait de cet article : "Au final, le concept du « zéro e-mail » a peut-être desservi le groupe. C’est ce qu’estime Didier Frochot, spécialiste du droit des technologies de l’information et cofondateur de la société Les Infostratèges. « Quand on force les slogans, il faut se méfier des simplifications », affirme-t-il, même s’il pense que « l’idée mérite d’être creusée : c’est vrai que les e-mails sont devenus chronophages. Si on ne s’astreint pas à maîtriser les flux, c’est comme partager son bureau avec un collègue bavard ». Voilà pourquoi Didier Frochot pense que le plus important est de mettre en place des règles de bonne conduite, quel que soit le vecteur de communication. « Quand les réseaux sociaux seront implantés partout, on risque de leur adresser dans quelques années ce que l’on reproche aux courriels aujourd’hui », prévient Didier Frochot."
  Lire la suite

Nos actualités

  • Mardi 20/02/2018

    Conseils pour maîtriser son e-réputation

    Le site belge RTBF.be a récemment publié un intéressant article intitulé "Quatre conseils pour maîtriser... Lire la suite

  • Lundi 19/02/2018

    Un Guide "Internet en libre accès"

    La Quadrature du Net et le projet de recherche netCommons ont récemment publié un guide intitulé "Internet en libre... Lire la suite

» Toutes nos actualités

Les Infostratèges : la société

Dans un monde où l'information devient la denrée économique essentielle, notre société Les Infostratèges maîtrise la gestion de l'information dans toutes ses dimensions stratégiques. De l'accompagnement en droit de l'information jusqu'à l'organisation de son capital information-connaissances en passant par la gestion de projet web, l'e-réputation et la veille stratégique, nous intervenons auprès des entreprises privées, des collectivités territoriales et des ministères.

Nos modalités d'intervention se déclinent autour de l'Audit, du Conseil, du Développement, de la Formation, mais aussi de la Presse et de l'édition professionnelle, autour de notre site d'information.

Ce site d'information, www.les-infostrateges.com, publie en permanence des actualités, des articles et des dossiers de fond qui rendent compte de notre expertise en stratégies informationnelles.


Le tarif particulier est à présent appliqué. Vous pouvez modifier ce choix à tout moment jusqu'à la fin de votre commande.

Le tarif collectivité est à présent appliqué. Vous pouvez modifier ce choix à tout moment jusqu'à la fin de votre commande.

Le tarif particulier permet une utilisation individuelle des documents commandés.

Le tarif collectivité est conçu pour une utilisation collective des documents commandés au sein d'un même établissement.

Vous pouvez à tout moment choisir d'appliquer l'une ou l'autre de ces tarifications pour votre commande en cours.

Pour plus de détails sur ces tarifications, consultez nos Conditions Générales de Vente.

Chargement...